Mes reco’ Cozy Fantasy & SF

© Nicole Gustafsson

Par ces temps très joyeux, va savoir pourquoi, j’ai eu très envie de créer une liste de recommandations de lectures SFF que je considère cozy. Et la première chose qui me semble nécessaire d’établir, c’est ce que j’entends par là, histoire de partir sur de bonnes bases.

Cozy ?

Ce terme anglais peut être traduit par : confortable, chaleureux, douillet et/ou intime (cf. Linguee). Par extension, je l’associe au foyer, à un sentiment de sécurité et de réconfort, au train-train quotidien, aux proches, à de la nourriture, etc. Typiquement, être enroulée comme un gros sushi dans mon plaid, installée confortablement dans mon divan, avec une bonne lecture et un bon thé bien chaud. Voilà, ça, pour moi, c’est la quintessence même du cozy 😁. Pour vous, ça sera peut-être différent, l’essentiel selon moi étant ce sentiment enveloppant de confort et de bien-être. (C’est une des raisons pour lesquelles, je pense, on peut retrouver pas mal de lectures jeunesse sous ce label.) On peut lui associer aussi le terme feel good (se sentir bien).

© ellievsbear

En manga, par exemple, il y a ce qu’on appelle le slice of life (les tranches de vie). Il s’agit de mangas axés sur des petits moments de la vie quotidienne du/des perso plutôt que sur une unique grande quête épique pour sauver le monde, l’univers et au-delà.

Un autre terme qui peut éventuellement lui être associé est wholesome (que l’on pourrait, grosso modo traduire dans ce contexte par bien-être). Je le vois davantage utilisé dans les jeux vidéo pour parler de petits jeux relaxants qui font du bien à l’âme. Pour moi, le principe est le même : nous faire se sentir bien/mieux et heureux. D’ailleurs dans ces jeux vidéo, les mécaniques de jeu sont différentes, plus accès sur la coopération et la découverte de l’autre et de soi. On est dans le construire ensemble et non dans la performance. Ce qui me permet de rebondir sur The Heroine’s Journey de Gail Garriger. Un essai (que je vous recommande) où elle développe ces notions de famille de coeur, de coopération, de tolérance dans certains récits (+ des clefs pour en écrire soi-même). En opposition (mais pas que) à The Hero’s Journey où, même si le personnage principal fait des rencontres, il doit s’accomplir seul. [Petit aparté : le personnage principal de The Heroine’s Journey n’est pas nécessairement féminin. Idem pour The Hero’s Journey]

Voilà, avec tout ça, je pense que vous avez une idée de ce que je peux entendre par ce terme et donc ce que vous pouvez attendre de ma sélection (même s’il n’y aura pas tous ces éléments dans chaque bouquin 😅). Cette dernière sera évolutive. Je viendrai y ajouter les lectures qui me semblent pertinentes. Vous trouverez un éventail de cozyness allant de la grande aventure, mais avec ce sentiment d’être ensemble, à du cozy pure et dure façon tranches de vie/train-train quotidien/tout va bien. Dernier point, après on rentre dans le vif du sujet, je partage d’abord les livres que j’ai lus et qui m’ont plu, puis je vous mets mes repérages (des livres que je n’ai pas lu, mais que je soupçonne d’être cozy). 😊


Cozy Fantasy

L’auteur qui, pour moi, représente parfaitement ce genre avec ses Annales du Disquemonde est Terry Pratchett. Il y a énormément de bienveillance dans ses écrits et envers ses personnages même si c’est sous forme de satire. C’était un auteur absolument brillant et plein de finesse. On le vend toujours pour son humour, ce que je trouve dommage, car il est bien plus que ça (et souvent, les gens sont déçus d’ailleurs). Je vous recommande particulièrement l’arc des sorcières ou celui de Tiphaine Patraque, mais tous feront l’affaire selon vos goûts 😁.

Pour rester un peu avec Pratchett tout en passant à un autre de mes auteurs favoris, Neil Gaiman, je vous propose l’excellent De bons présages (aka Good Omens), ainsi que Stardust et L’étrange vie de Nobody Owens. J’aurai bien envie d’ajouter Neverwhere et L’océan au bout du chemin, mais on risque de me traiter de fangirl 👀😄. La cozyness ici va se trouver dans le ton décalé et la famille de coeur, car il y a pas mal de péripéties et de machinations obscures.

Sinon en vrac, Pierre-de-vie de Jo Walton, Le château de Hurle de Diana Wynne Jones (mon livre doudou), La Maison au milieu de la Mer céruléenne de TJ Klune (la cozyness absolue), Prospérine Virgule-point et la phrase sans fin de Laure Dargelos, Nettle & Bone de T. Kingfisher (décalé, un brin sombre avec de super perso).

En parlant de T. Kingfisher, si vous n’avez rien contre la romance, j’attire votre attention sur Swordheart ainsi que sa série The Saint of Steel où l’on suit un groupe de paladins dans leurs aventures et leurs amours. Je ne les ai pas (encore) lu, mais vu les retours et connaissant l’autrice, je pense que niveau personnages et relations, ça devrait être bon ! Par contre, oui, c’est en anglais.

Ensuite, Tehanu d’Ursula Le Guin qui est le 4è tome du Cycle de Terremer. Je suis un peu embêtée de vous proposer celui-là, car il implique de lire les trois premiers tomes 😅. Mais vous avez de la chance, c’est excellent de toute façon 👀.

La série jeunesse de 4 tomes Enchanted Forest Chronicles de Patricia C. Wrede dont les deux premiers tomes seulement ont été traduits (Cendorine et les Dragons et Cendorine contre les sorciers). Ça me rappelle beaucoup Pratchett, entre satire et famille de coeur.
Là aussi, petit aparté romance, l’autrice a écrit une trilogie de Fantasy of manners avec sa comparse Caroline Stevermer : Sorcery & Cecelia. C’est de l’épistolaire/Jane Austeen avec de la magie dedans. Là non plus, je ne l’ai pas lu et là aussi, c’est en anglais.

Piranèse de Susanna Clark et La cité des livres qui rêvent de Walter Moers sont tous les deux là pour leurs personnages principaux. L’un a créé un quotidien d’un lieu vaste, vide, dangereux et étrange. L’autre est un dragon pantouflard, amoureux des livres qui se retrouve éjecter de son quotidien (façon Bilbo). On est à la limite du cozy, mais on y est encore à mon avis 😇. J’en profite pour ajouter Le Hobbit d’un certain Tolkien (puisqu’on en parle).

The dragon of Ynys de Minerva Cerridwen ne casse pas trois pattes à un canard niveau scénario, mais fait un super job niveau inclusivité et famille de coeur. C’est hyper doux et reposant avec, en plus, un perso asexuel et aromantique dedans (youhou! 😆). Ah oui, c’est en anglais aussi.

À noter aussi, le webzine Wyngraf entièrement dédié à la cozy Fantasy ! Oui, c’est de l’anglais, encore. Non, je ne l’ai pas lu, non plus. [Tout comme TOUTES les autres lectures que je voulais lire afin d’enrichir cet article ! 😆 Mais comme mamie Thérèse me le dit souvent dès qu’elle me voit avec un regard bien appuyé : On n’a pas toujours c’qu’on veut dans la vie, Sabine ! 👀]

Sur mon radar pour plus tard :

Il s’agit donc de livres que je soupçonne d’être cozy, mais rien n’est encore sûre ! Ou, comme Legends & Lattes, des lectures que j’ai arrêtées/abandonnées et que je souhaite retenter.

Normalement, vous pouvez cliquer sur les couv’ pour les agrandir et avoir les infos. Si vous avez des soucis, dites-le-moi.

Vos suggestions :


Cozy SF

Tout comme Pratchett en cozy Fantasy, Becky Chambers est, pour moi, l’autrice de la cozy SF avec son genre de prédilection, le Solar Punk/Hope Punk. Que ce soit sa série Monk & Robot, Les Voyageurs ou Apprendre si par bonheur… Vous pouvez y aller !

Oui, il y a moins de monde qu’en Fantasy 😅. Commençons par Central Station de Lavie Tidhar (le quotidien d’un quartier futuriste où plusieurs vies vont se croiser), en anglais. La série Journal d’un AssaSynth de Martha Wells qui, même si je n’ai pas été convaincue par le 1er, rentre complètement dans le cozy avec cette IA terriblement inadéquate. Et enfin, H2G2 de Douglas Adams qu’on ne présente plus (surtout le 1er) .

Sur mon radar pour plus tard :

Il y a plus de monde tout de suite ! 😂


Cozy Graphiques

Hop! On finit ce petit tour feel good avec les graphiques. Autant, je peux avoir des doutes sur ma sélection de romans, pas ici. On est dans du cozy à 1000% sur tous.


Et voilà mon petit tour de mes lectures cozy/feel good ! 😁 Cette sélection est, bien évidemment, loin d’être exhaustive et universelle. Elle correspond à mes goûts, du coup, je vous invite chaudement à partager vos lectures cozy dans les commentaires afin que d’autres personnes puissent aussi trouver leur bonheur 😊.

© Natalie Andrewson

15 réflexions au sujet de “Mes reco’ Cozy Fantasy & SF”

  1. Dans ton radar, il y a Un monde après l’autre qui est vraiment super, justement dans le style bande de personnages déjantés et super soudés. Par contre je ne mettrais pas du tout Planetfall dans du cosy.
    Puisque tu mentionnes Stevermer, on pourrait aussi ajouter à la liste les deux tomes du « Collège de magie » qui sont pas mal aussi. Ce sont ses seuls romans traduits en français à ma connaissance.
    Sinon quel dommage de ne pas lire en anglais, il y a tant de titres qui me tentent ! Et j’ai quasi tout lu de ce qui est traduit.
    J’ai essayé Enchanted Forest Chronicles, j’ai abandonné au troisième parce que je ne comprenais plus rien et j’ai quasi aucun souvenirs des deux premiers.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est noté pour Planetfall. Merci ^^. Je l’enlève pour le moment, je verrai quand je le lirai :D. Et j’ajoute « Deux collèges de magie ». 🤗 (et désolée pour la frustration 😅❤️)

      J’aime

  2. Je n’aurais pas pensé à inclure Pierre-de-vie mais c’est vrai que ce roman accord une belle place au foyer et un foyer revisité par rapport à nos conceptions…
    Il y a plein de choses qui me tentent, notamment dans tes repérages et je suis curieuse de découvrir un jour de la SF cosy ayant tendance à associer le genre aux catastrophes et prévisions alarmistes.

    Aimé par 1 personne

  3. Waouh c’est génial toutes ces références. Je suis 3000 % d’accord avec Neil Gaiman et Becky Chambers. Je n’ai encore jamais lu les annales… de Pratchett mais j’imagine sans peine leur côté cozy.
    Et le journal d’un Assasynth je n’ai jamais lu, je n’ai jamais osé, et la manière dont tu le présentes et sa place dans ta liste me donne envie de m’y intéresser.
    J’ai vu un super beau retour sur Une histoire naturelle des dragons ce week-end sur un compte instagram que je suis (et je suis souvent raccord avec ses avis) ! deux fois en deux jours : ce n’est pas une coïncidence, je note !
    Merci et bravo pour ce bel article fourni, une vraie mine d’or !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais avec grand plaisir ! 😄 « le journal d’un Assasynth » se lit très vite (c’est trètrès court) et j’ai adoré l’IA (j’ai juste trouvé que niveau scénario, c’était un peu léger et déjà lu). J’espère que tu liras un jour Pratchett et que ça te plaira (pas de pression 👀😂).

      Aimé par 1 personne

  4. Hello, merci pour cette liste qui compte des titres que j’ai aimés et beaucoup d’autres que j’ai très envie de découvrir. De mon côté, je ne l’ai pas encore lu, mais j’ai pensé aux Mémoires de la forêt de Mickaël Brun-Arnaud que j’identifie pour l’instant comme plutôt « feel good ». Et cette liste m’a aussi fait penser à Magic Charly d’Audrey Alwett, qui n’est peut-être pas 100 % cozy mais en a certains aspects, notamment en rapport avec la nourriture (les madeleines de réconfort 😋)

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ouiii « Mémoires de la forêt », je l’ai mais pas encore lu ^^. Idem pour Magic Charly. Mais, j’ai limité ma sélection de jeunesse parce qu’il y en aurait eu beaucoup trop ! 😂 J’ajouterai, à l’occasion, une section « jeunesse ».

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s