ActuSF, Adulte, Lectures, Science-Fiction

No(s) Futur(s)

ed. ActuSF | Anthologie | Sciences/Science-Fiction | 529 pages

Nos Futurs est une anthologie de textes destinés à sensibiliser, à informer et à produire des récits autour des enjeux du changement climatique.

Ce livre part d un double constat :
D’une part, la transition écologique au sens large, et les changements radicaux qui l’accompagnent, intéressent et préoccupent un public de plus en plus large, qui cherche des moyens de se saisir du sujet.
D’autre part, alors que l’homme est un animal d’histoires, nous manquons de récits pour nous approprier ces futurs, souhaités ou subis. Certes, le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Evolution du Climat) produit régulièrement un panorama des conséquences à long terme du changement climatique qui permet d’imaginer à quoi le monde risque de ressembler. Mais ces rapports, s’ils font référence et sont fondamentaux pour une prise de décision éclairée, ne sont que peu lus par le grand public et peinent à atteindre les imaginaires.

C’est pour ça que nous avons formé dix binômes auteur-chercheur qui se saisiront de dix thèmes parmi ceux étudiés par le GIEC, et dont le choix a fait l’objet d’un sondage auprès d’un large public. L’ambition est de présenter ces dix thèmes sous un double éclairage : celui de la fiction, pour explorer les possibles, et celui de la vulgarisation scientifique, pour expliquer l’état des connaissances. En rassemblant ces vingt textes, issus de la rencontre entre auteurs et chercheurs, l’objectif est de donner à voir la différence et la complémentarité entre ces deux approches qui vont être indispensables pour s’approprier les bouleversements qui s’annoncent.

Nos Futurs s’adresse à un large public, des lecteurs qui cherchent comment aborder les enjeux climatiques aux militants déjà engagés, en passant par les amateurs d’imaginaires sans préoccupation initiale pour le climat.

Les porteurs du projet :
L’idée de ce livre a germé dans le cerveau de Aline Aurias (journaliste scientifique), Roland Lehoucq (astrophysicien au CEA et président du festival de l’imaginaire Les Utopiales), Daniel Suchet (Maître de conférences à l’Ecole polytechnique) et Jérôme Vincent (directeur de la maison d édition ActuSF), à Nantes, un soir de novembre 2018, durant le festival des Utopiales.

Les partenaires :
Ce livre a été rendu possible par le soutien de la Diagonale ParisSaclay ainsi que de la chaire Arts et Science de l’Ecole polytechnique, de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et de Paris Science et Lettres. Il est également soutenu par le Collectif Citoyens Pour le Climat, la fondation Elyx, le festival des Utopiales, l’association S[cube] et le réseau des médiathèques de ParisSaclay.

Ce qui m’a attiré dans cette anthologie, c’est cette idée de « binôme » entre chercheurs/spécialistes et auteurs/autrices de SF sur des problématiques écologiques & sociétales très concrètes. J’étais curieuse de lire cet état des lieux mais surtout d’en découvrir les réponses. Après tout, la SF n’est-elle pas le terreau idéale pour nous réinventer un futur ?

Le livre est structuré de cette façon : chaque scientifique va développer une problématique accompagnée d’une possible solution, desquelles va s’inspirer l’auteur/autrice associé(e).


Voici la liste des thèmes et nouvelles :

  • Thème : Lutte contre la faim | Agriculture de Claire Chenu & Sylvain Pellerin
    Nouvelle : La faim justifie les moyens de Raphaël Granier de Cassagnac
  • Thème : Bonne santé & bien-être | Agriculture de François Mouton
    Nouvelle : Toxiques dans les prés de Claude Ecken
  • Thème : Egalité entre les sexes | Forêts & océans de Marie-Jeanne Husset
    Nouvelle : Au pied du manguier de Sylvie Lainé
  • Thème : Accès à l’eau salubre & à l’assainissement | Forêts & océans de Pascal Maugis
    Nouvelle : Conte de la pluie qui n’est pas venue d’Estelle Faye
  • Thème : Energies fiables, durables & modernes, à coût abordable | Energie de Matthieu Auzanneau
    Nouvelle : Home de Laurent Genefort
  • Thème : Réduction des inégalité | Transport de Audrey Berry
    Nouvelle : Trois poneys morts de Chloé Chevalier
  • Thème : Villes & communautés durables | Bâtiments de Vincent Viguié
    Nouvelle : La chute de la Défense de Catherine Dufour
  • Thème : Consommation & production responsables | Industrie de Philippe Bihouix
    Nouvelle : Le monde d’Aubin de Jeanne-A Debats
  • Thème : Lutte contre les changements climatiques | Carbone de Isabelle Czernichowski-Lauriol
    Nouvelle : 2030/2300 de Jean-Marc Ligny
  • Thème : Vie terrestre | Forêts & océans de Jane Lecomte
    Nouvelle : Sanctuaires de Pierre Bordage

Cette anthologie tient toutes ses promesses : elle offre un tour d’horizon de nos problèmes écologiques actuels, leurs sources et leurs conséquences, tout en proposant des solutions. De leur côté, les auteurs invités poussent plus loin la réflexion de leurs binômes en nous offrant un avant-goût (souvent amer) de ce futur.

[Petit aparté] Je préconiserai une lecture homéopathique de ce recueil tant le fatalisme de la plupart des nouvelles peut miner très rapidement le moral. Surtout dans notre contexte actuel (2020 toussa).[Fin de l’aparté]

J’ai trouvé les textes scientifiques plutôt bien vulgarisés même si j’avoue avoir survolé, sur le moment, certains d’entre eux pour les reprendre plus tard. Celui de François Mouton a été particulièrement passionnant, par son écriture agréable et fluide mais également du fait de l’actualité : les virus, leur impact, leur origine, les liens avec la surpopulation et l’état de notre système immunitaire en plein Covid-19, on est d’accord que c’est parlant.

Bien que ces textes et points de vue fussent tous enrichissants, ceux sont surtout les nouvelles qui m’ont intéressé. Ecrites par des noms de la littérature SF francophone qui me sont plus ou moins connus, elles m’ont permis de tester des plumes que je n’avais encore jamais lu et d’ajouter quelques auteurs à ma PAL.

Je pense notamment à La faim justifie les moyens de Raphaël Granier de Cassagnac dont j’ai particulièrement aimé l’écriture même si j’ai moyennement apprécié que sa nouvelle soit plus une invitation à lire ses romans qu’autre chose. Je pense également à Chloé Chevalier dont la série Récits du demi-loup attendait déjà patiemment dans ma PAL (plus pour très longtemps) et qui nous offre ici un très beau portrait de femme (même si je déplore que l’aspect enquête me laisse sur ma faim). Ou encore Jeanne-A Debats avec cette vision d’un monde post-apocalyptique cruel et patriarcal divisé entre ceux qui restent et ceux qui fuient vers un monde numérique. De très belles plumes donc que j’ai été ravie de découvrir.

De toutes les solutions et visions qui ressortent de ce recueil, je retiendrai la régulation des populations (naissance et mort), un crédit énergétique ou un système de bonus malus sur notre impact énergétique au quotidien, et la préservation à tout prix d’espaces naturels au détriment de l’humanité. Il y en a d’autres mais celles-ci m’ont particulièrement marqué.

Ce que je pourrai reprochait à cette anthologie, ce serait que certaines nouvelles sont plus hermétiques et factuelles que leurs homologues scientifiques. Elles tombent dans l’excès d’explications au détriment d’une bonne histoire et en deviennent stériles. Je comprends bien que cette anthologie n’a pas pour but de nous faire rêver mais de nous faire réagir (parce qu’on en est plus à devoir prendre conscience de l’urgence dans laquelle on est… n’est-ce pas ?). Mais venant d’auteurs et autrices de SF, je m’attendais à ce qu’ils/elles aillent plus loin qu’une simple énumération des retombées écologiques. Surtout que le texte scientifique est là pour ça. Bref, il m’a manqué à certains moment d’un souffle épique et poétique et c’est franchement dommage.

En conclusion, je suis toujours entrain de digérer la masse d’informations qui m’a été donnée. J’ai plutôt apprécié l’ensemble de ces nouvelles, certaines plus que d’autres et c’est bien normal. La ballade a été souvent difficile car le sujet nous met face à nos responsabilités et c’est très loin d’être confortable. Enfin, vu notre situation actuelle, je ne peux que saluer l’initiative et vous encouragez à la découvrir.


Lettre X du challenge ABC – check!

7 réflexions au sujet de “No(s) Futur(s)”

  1. Je ne m’étais pas vraiment renseigné sur l’ouvrage parce que je sentais que ce n’était pas pour moi, et tu confirmes exactement cela. Le côté scientifique a l’air intéressant néanmoins, surtout s’il tente d’apporter des solutions, mais les nouvelles… bwaah, tout ce que tu en dis est à peu près tout ce que je n’aime pas lire. ^^’

    Aimé par 1 personne

    1. 😂 Faut pas se forcer dans la vie ! Il y a trop de choses à lire et déjà trop de choses pas glop donc autant se faire du bien. … Je pense être définitivement sado-maso 👀 🤣.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s