Adulte, BD/Comics/Manga, Fantasy, Lectures, Oneshots, Science-Fiction

[Roman Graphique] La Saison de Sang

de Matías Bergara + Simon Spurrier  | ed. Dupuis
Couleur de Matheus Lopes
Oneshot | Comics

4è de couv


Une petite fille s’avance. Elle ne sait rien de plus. Elle DOIT avancer – toujours en ligne droite – à travers un monde dangereux, superbe, fantastique. Si elle tente de s’arrêter, ou de faire demi-tour, ou de changer de direction, l’air autour d’elle prend vie et s’anime d’ombres furieuses qui la poussent à reprendre son chemin. Elle est terrifiée mais elle avance vers un destin aussi extraordinaire qu’inattendu…

Son seul compagnon – son gardien – est un immense guerrier en armure, capable d’écraser toutes les bêtes et tous les mécréants qui se mettent en travers de leur route.

Leur périple dure une année. Les obstacles sont de moins en moins simples à franchir… Ils deviennent plus sournois. Elles croisent des colonies… des villes. Les gens semblent déterminés à les séparer, à se servir d’elles de manière que ni l’une ni l’autre ne comprennent…


Mon avis

Bergara et Spurrier signent ici une histoire universelle, sans dialogues et pleine de mystères qui se dévoilera à la toute dernière page et vous poussera à une re-lecture (voir plusieurs) 😅.

On est dans un monde flirtant entre le post-apo et la Fantasy où l’on suit, sans trop savoir vers où ni pourquoi, un immense robot/armure/géant protégeant une petite fille. [ C’est drôle parce qu’un duo enfant/robot dans un monde post-apo avec un mood très contemplatif, les manga en ont quelques-uns déjà (que j’aime beaucoup perso). C’est très appréciable, du coup, de voir ce thème en comics. ] Au fil des pages, les saisons passent, la petite fille grandit et se questionne sur ce monde et ces gens qu’ils croisent, mais avec lesquels l’armure ne veut pas interagir. Alors que ce monde est en souffrance et que la révolte gronde.

Mais que c’est BEAU ! 🤩 Bergara et Lopes ont fait un boulot de dingue sur le rendu des planches. On sent l’immensité de ce monde et les saisons sont palpables. Un vrai bonheur à regarder et à se laisser porter. Car oui, il vaut mieux lâcher prise pour profiter pleinement de la balade.

Rien n’est vraiment expliqué. Même à la fin et même après plusieurs relectures, il restera des zones d’ombres. Et je suis OK avec ça.. Je n’ai aucun soucis à ne pas avoir toutes les réponses, mais ça ne sera peut-être pas votre cas.

Peut-être que certains trouveront cette « fin » trop facile, trop philosophique ou contemplative. Pour moi, il s’agit d’un très beau conte qui nous parle à tellement de niveaux qu’il n’a pas besoin de parole (et ça tombe bien 👀😆). L’univers est somptueux et la balade tellement poignante. Je n’en demandais pas plus. ❤️

7 réflexions au sujet de “[Roman Graphique] La Saison de Sang”

  1. Tu l’avais déjà lu, n’est-ce pas ? Tu l’as relu en français ? (🤭)
    Ce livre est l’un des rares cas où j’aurais dû lire la 4ème de couverture avant, j’ai vraiment mis trop de temps à comprendre qu’elle ne pouvait pas reculer. 😅 Je n’ai pas été aussi enthousiaste que je l’aurais voulu, mais c’est un bel exercice de style tout à fait réussi.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je l’ai relu en français 😝😂 et c’était toujours aussi bien ^^. Mais, je suis tristesse que tu n’ai pas autant apprécié que moi… mais c’est ok, je le vis bien 😭😭😭. 😄.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s