Adulte, BD/Comics/Manga, Lectures, Séries, Séries en Cours, Young Adult

[Roman Graphique] Something is killing the children

+
le spin-off : House of Slaughter

de James Tynion IV & Werther Dell’edera
ed. Urban Comics | Roman Graphique
Traduction de Maxime Le Dain | Lu en VO

4è de couv

Lorsque les enfants de la petite ville d’Archer’s Peak se mettent à disparaître les uns après les autres – certains sans laisser la moindre trace, d’autres dans des circonstances extrêmement violentes – la peur, la colère et la suspicion envahissent l’entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé.

Son seul espoir viendra d’une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l’impensable, ce que l’inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter.


Mon avis

James Tynion IV, le scénariste derrière The department of truth, The Woods et l’excellent Wynd, nous plonge dans un récit horrifique très efficace et porté par une héroïne badass et attachante.

Le dessin de Werther Dell’edera, même s’il n’est pas dans mes préférés, fonctionne terriblement bien avec le propos. Simple, faussement brouillon et très dynamique. Je ne pourrai pas voir Erica autrement que sous ces traits-là. Idem pour les couleurs de Miquel Muerto qui oscillent entre des ambiances ternes et sombres puis basculent en mode flashy lors des passages sanglants. Le tout fonctionne très bien.

TW : du gore, du gore, du gore… surtout envers les enfants.

Vol.1+2+3 1er arc

Notre aventure commence à Archer’s Peak, petite ville tranquille, lors d’une soirée entre ado. Défié à action ou vérité, James va raconter un de ses cauchemars. La soirée va alors tourner au tragique. James sera le seul survivant, incapable d’avouer à la police ce qu’il a réellement vu. Les enfants vont alors continuer à disparaître de manière assez brutale et James sera lourdement soupçonné. C’est là qu’arrive Erica Slaughter, appelée sur les lieux par une organisation secrète. Contrairement aux autres adultes, elle voit les monstres responsables de ces « disparitions » et, aidée de James, elle va partir en chasse.

Une histoire qui, sans révolutionner le genre, est tellement bien fichue et prenante ! On découvre le monde d’Erica et des monstres qu’elle combat, la méfiance des locaux et de la police totalement dépassée, les parents des victimes, brisés et prêts à faire n’importe quoi. On comprend très vite qu’Erica est liée à un de ces monstres, prisonnier d’une poupée qu’elle trimballe partout. Tout comme l’on comprend assez vite que tout n’est pas si simple. Il y a les monstres et puis… d’autres types de monstres. 👀

Les grandes forces de cette série sont un très bon scénario posé sur un univers familier [ Le coup de l’organisation secrète qui chasse le monstre n’a rien de nouveau, mais ça fonctionne toujours très bien (en tout cas avec moi 😆) ] et surtout, sur son héroïne forte, humaine (et donc faillible) et en même temps tellement bizarre. Je suis très très fan 🖤.


Vol.4 – Retour aux sources

Ce volume nous amène à la genèse d’Erica Slaughter. Comment elle est entrée dans l’Ordre de St George et est devenue ce qu’elle est. On en apprendra davantage sur l’ordre, son fonctionnement, son passé. On rencontrera la mentore d’Erica, Jessica Slaughter, ainsi qu’Aaron, que l’on a déjà croisé dans les tomes précédents.

C’est certainement mon tome préféré jusqu’à présent. J’adore l’enfant qu’était Erica. Je suis fan absolue de Jessica. L’ordre et la Maison Slaughter n’ont rien d’originaux, mais je l’ai déjà dis, j’aime beaucoup ce genre de mécanisme surtout quand c’est bien fait. Il est évident qu’il y aura d’autres maisons, des rivalités, des manipulations et de la politique, et plein PLEIN de monstres 😂. Je suis extatique ! 🤩

Ce tome est aussi une pause entre deux arcs. Le prochain volume continuera là où le volume 3 s’est terminé avec une nouvelle mission et tous les changements que la mission précédente a enclenché entre Erica et l’ordre. Il permet aussi le début du spin-off House of Slaughter.


House of Slaughter Vol.1

Dans ce premier volume, on va suivre une chasse d’Aaron Slaughter qui va le mener à la poursuite d’un fantôme du passé. La narration va être entrecoupée de flashbacks de sa formation dans la Maison Slaughter et notamment de sa rencontre avec Jace Boucher, seul héritier d’une maison rivale.

Ce tome est une déception. On est clairement en-dessous en terme de qualité de scénario de ce que la série m’a habitué à avoir. J’adore Aaron et sa sensibilité (compte tenu de la bande de psychopathes avec lesquels il a été élevé). Du coup, je suis franchement déçue de ce scénario un peu trop facile, superficiel et pas du tout satisfaisant. Le prochain volume, où l’on suivra un tout nouveau personnage issu d’une autre branche de la Maison Slaughter, promet d’être beaucoup plus intéressant.


En conclusion, Something is killing the children est une excellente surprise qui m’a happé dès le 1er volume pour ne plus me lâcher. La série est pleine d’ingrédients très reconnaissables et joue sur des rouages scénaristiques familiers, mais cela fonctionne super bien ! 🖤👍

4 réflexions au sujet de “[Roman Graphique] Something is killing the children”

  1. (G)hor(e)s de question pour moi, mais tu as raison, comme dit le dicton : mieux vaut du classicisme très bien fait que de l’originalité ratée.
    (comment ça je viens d’inventer ce dicton ? mais non, c’est très connu, je t’assure. 🙈)

    Aimé par 2 personnes

  2. J’ai découvert la série grâce à toi, j’ai lu les trois premiers volumes en français et oui ça ne révolutionne pas le genre mais bon sang ce que c’est efficace et prenant 🤩 je suis conquise. Encore merci pour la découverte 🥰

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s