Adulte, Fantastique, Lectures, Oneshots, Projet Ombre

[ProjetOmbre #10] Monstrueuse Féerie

de Laurent Pépin | ed. Flatland | OVNI | Novella | 100 pages

4è de couv

Quand un psychologue rencontre une Elfe dans le Centre psychiatrique où il travaille, il croit d’abord que cet amour naissant permettra d’écarter les Monstres qui l’assaillent… Avis aux amateurs : conte pour adultes teinté de pataphysique, de psychanalyse, de poésie et d’humour noir.

« Depuis toujours, j’ai du mal à établir des contacts avec les gens “normaux”. Quand je suis dans le trou noir, la tronche à l’envers, avec l’envie d’engueuler le vent et les oiseaux, je me dis parfois que ce sont des modèles en série, des ersatz, des brumes floues, sans consistance.

Alors que les bizarres, c’est plus noble. Eux, ce sont des modèles uniques qui sont nés sans mode d’emploi et en kit et qui ont dû se fabriquer seuls. Alors, bien sûr, ça donne des constructions très personnelles. Les idées ne sont pas au bon endroit, ou bien elles sont morcelées ou trop vastes, sans limites. Et parfois, il manque des pièces. C’est le problème des trucs en kit.

Je suis devenu psychologue et je travaille dans ce Centre. Souvent mon boulanger me demande si ce n’est pas trop dur de travailler avec “les fous”. Moi j’ai envie de lui répondre que ce qui est vraiment dur, c’est plutôt ce genre de dialogue, mais je me tais.
Et je ne peux pas répondre que parmi les Monuments, on peut parfois trouver des elfes. »


Mon avis

Cela faisait longtemps que je ne vous avez pas partagé une lecture non identifiée 😁. Monstrueuse Féerie est incontestablement un ovni littéraire. C’est du fantastique horrifique avec une poignée de Monstres, une Elfe et, au milieu, un psy qui fait son analyse (ou celle de notre société et/ou de notre normalité… ce sera à vous de décider).

Laurent Pépin a incontestablement une très belle plume, pleine de poésie et de fragilité. J’ai lu cette novella d’une traite, emportée par le style de l’auteur et cette histoire étrange, partagée entre rires et horreurs, ne sachant pas trop où s’arrête la métaphore et où commence la réalité. Cette lecture m’a beaucoup fait penser à Sabrina Calvo dans le style et la folie. Autant vous dire que j’ai aimé 😄.

Je suis bien en peine pour vous en dire d’avantage ou décrire mon expérience ou encore la conseiller, et puis j’ai surtout peur d’en dire trop. Si vous avez besoin d’en savoir plus, je vous conseille d’aller lire la chronique du Chien Critique qui est celui qui m’a convaincu de l’acheter.

Je finirai par ceci : on a là une lecture horriblement belle qui ne conviendra pas à tout le monde, mais qui a beaucoup plu à mes propres Monstres. Et j’espère sincèrement avoir l’occasion de lire à nouveau cet auteur. 😊

Je l’ai senti dans l’air aussitôt. Un bruit imperceptible, ces bruits que font les rêves quand ils disparaissent tout d’un coup sans prendre la peine de s’estomper doucement, comme une bulle de savon qui éclate ou un os de fourmi qui se brise.

6 réflexions au sujet de “[ProjetOmbre #10] Monstrueuse Féerie”

  1. Ah, le fameux OLNI inconseillable commence à se propager, et avec réussite. M’enfin, je note que tu n’écoutes pas le chien critique qui avait dit que ce n’était pas pour toi. Hein ? Quoi ? Le second degré ? Connais pas.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s