Adulte, BD/Comics/Manga, Lectures, Oneshots, Young Adult

[Roman Graphique] Stages of rot / In Humus

de Linnea Sterte
ed. Peow Studio | Roman Graphique
148 pages | VO | SF
VF : In-Humus aux éd. de la Cerise

4è de couv

Dans un désert lointain, la mort d’une baleine millénaire sonne l’éveil d’un ballet extraordinaire : insectes, animaux et peuples anciens rivalisent pour la dépecer et trouver refuge dans ses ossements, au fil des âges de sa putréfaction.


Mon avis

Je vous ai déjà parlé de Linnea Sterte la semaine dernière avec son album jeunesse une rainette en automne. Cette artiste suédoise à l’univers contemplatif et organique a été nominée avec le présent ouvrage aux Eisner Awards 2018 et c’était amplement mérité.

Stages of rot (In Humus en VF) est une bd quasiment sans texte qui décrit sur des millénaires l’évolution de la vie sur/autour/dans le cadavre d’une créature qui rappelle la baleine sauf qu’elle est volante, que l’on est dans un quelque part qui peut éventuellement ressembler à la Terre, mais rien n’est moins sûre et au final ce n’est pas tellement le propos. L’histoire est coupée en chapitres qui marquent chaque étape de cette évolution/transformation et elles s’avèrent toutes très surprenantes… et très métaphoriques.

Le dessin est magnifique. Je suis totalement fan de ce que fait Linnea Sterte ❤️. Le choix des différentes palettes de couleurs, très restreintes, pour chaque étape est juste parfait. Son trait illustre à merveille la vie grouillante, volante, rampante qui s’échappe de chaque page. C’est inspirant et enthousiasmant 😁.

Il y a tout un ballet d’animaux familiers et insolites, mais aussi des peuples humanoïdes qui vont s’ériger sur ce cadavre-royaume, puis tomber en poussière pour se bâtir à nouveau, sous un autre aspect. C’est un mythe bien étrange qui nous est conté ici. Un peu trop étrange peut-être. Car l’ensemble est volontairement confus et perdra beaucoup de monde. Il m’a fallu du temps pour lâcher prise et accepter de ne pas tout comprendre à ce qui se déroulait sous mes yeux. À savoir le cycle perpétuel de vie/mort/vie sous une abondance de formes sans réelles explications 😊.

Vous le savez maintenant, je raffole de ce genre de récit philosophico-onirico-contemplatif qui laisse grandes ouvertes toutes les portes et une totale liberté à mon esprit pour aller se rouler comme un bien heureux dans le champ des possibles. Mais je sais que ça ne sera pas pour tout le monde et que cela peut être très frustrant. Autant j’étais à deux doigts du harcèlement avec une rainette en automne, autant là je n’irais pas vérifier que vous l’avez bien tous lu 👀😆.

1 réflexion au sujet de “[Roman Graphique] Stages of rot / In Humus”

  1. « tiens, ça me dit quelque chose ce dessin, mais quoi… 🤔*
    « Je vous ai déjà parlé de Linnea Sterte la semaine dernière  »
    ah, mais oui, super mémoire Baroona 🙈
    C’est très étrange et étonnant. Je… Je vais d’abord partir sur la rainette hein. 😇

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s