Fantasy, Jeunesse, Lectures, Oneshots

Les soeurs Hiver

de Jolan C. Bertrand & illustré par Tristan Gion
ed. L’école des loisirs | Fantasy | 230 pages
Jeunesse, dès 9 ans

4è de couv

Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige. Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d’Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu’ils emportent à tout jamais dans la taïga. Lorsque l’oncle d’Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu’il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c’en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver…

Mon avis

Je découvre l’univers et la plume de Jolan Bertrand et ce n’est que du bonheur ! Quand je vois ce qu’il dit sur tout ce qui trotte sous sa caboche, je n’ai qu’une envie, découvrir tout ça : une cité steam punk protégée par un renard magique qui exauce les voeux, une île entourée de sirènes au large de la Rochelle, des forêts nordiques pleines de trolls, et même le Royaume des Bons Voisins… 🤩
Ici, il est plutôt question de vikings, de forêts enneigées peuplées de trolls et de divinités farceuses. Et vous savez combien je suis friande de mythologie nordique donc je me suis régalée !

Cela fait plus de dix ans que la Petite Hiver a disparu et que sa grande soeur la cherche désespérément, répandant dans son sillage désolation, tristesse et un froid tranchant. La magie de l’hiver a disparu et au village de Brume, la vie est dure. D’autant plus que les trolls font n’importe quoi, dépouillant tous les villages alentours de leur biens les plus précieux. Jusqu’au cambriolage de trop. L’oncle d’Alfred se porte alors volontaire pour aller récupérer leurs biens et disparaît. En partant à sa recherche, Alfred pourrait bien résoudre le mystère derrière la disparition de la Petite et se retrouver à la merci d’une divinité facétieuse 🦊.

Quelle adorable ballade avec son lot de chouettes rencontres et de péripéties 😊. Cela fait bien plaisir de tomber sur du jeunesse aussi bon. En plus, les illustrations qui parsèment le bouquins sont magnifiques et en totale adéquation avec le thème ❤️. Et je ne parle même pas de l’objet livre en lui-même, car oui ! Je l’ai pris en papier pour profiter de sa superbe couverture, de sa jolie mise en page et de sa bonne odeur 😂 (ça se voit que ça fait un bail que je n’ai pas eu un vrai livre en mains ! 🤣).

Ce que j’ai également beaucoup aimé c’est que l’auteur aborde, l’air de rien, des sujets comme la transidentité, la non-binarité, mais aussi le féminisme. La cheffe du village est une vieille femme, il y a une forgeronne, des guerrières, etc. Tout cela avec beaucoup de naturel et sans s’appesantir maladroitement dessus. Il aborde avec cette même délicatesse la dépression : notre petit héros se sent parfois tout triste sans raison. Je trouve cela bien d’introduire les plus jeunes à ces pistes de réflexions afin de les familiariser à ces concepts et de provoquer éventuellement des échanges avec les adultes. 👍

Une très belle découverte donc, que je recommande chaudement. ❄️☃️🥰.

5 réflexions au sujet de “Les soeurs Hiver”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s