Adulte, Lectures, Oneshots, Science-Fiction

Le Choix

de Paul J. McAuley | ed. Le Bélial’ | SF | Novella | 90 pages
Traduction de Gilles Goullet

4è de couv

Ils sont amis depuis toujours, ils ont seize ans ou presque. Damian vit et travaille avec son père, éleveur de crevettes et cogneur d’enfants. Lucas s’occupe de sa mère, ancienne passionaria d’un mouvement écologiste radical clouée au lit par la maladie dans la caravane familiale. Le monde est en proie à un bouleversement écologique majeur, une montée des eaux dramatique et une élévation de la température moyenne considérable. Au cœur du Norfolk noyé sous les flots et écrasé de chaleur, la rumeur se répand : un Dragon est tombé du ciel non loin des côtes. Damian et Lucas, sur leur petit voilier, entreprennent le périlleux voyage en quête du mystérieux artefact extraterrestre, avec en tête un espoir secret : décrocher la clé des étoiles… 

Mon avis

Encore une excellente surprise que ce texte court de la collection Une Heure Lumière ! La plume de l’auteur est très agréable et fluide surtout dans sa façon de nous plonger dans ce coin d’Angleterre noyé sous les eaux. La vie et la nature continue et s’adapte encore et toujours, malgré tout et c’est juste fascinant. L’auteur crée une atmosphère à la fois familière et inquiétante que j’ai énormément apprécié.

En suivant deux ado, il nous dévoile cette Terre « post-apo » et « post-premier contact » à l’échelle de leurs quotidiens et de leurs rêves. Damian qui veut fuir loin de son père jusqu’au confins des étoiles et Lucas, beaucoup plus pragmatique, qui a le rêve simple de monter sur son bateau et parcourir le monde. Car c’est avant tout une belle histoire d’amitié, des choix que l’on fait et de leurs conséquences.

L’aspect extraterrestre est, je trouve, très bien amené et utilisé, même s’il reste très périphérique et volontairement mystérieux. Les réactions stupidement humaines de base lorsque l’on est face à ce que l’on ne comprend pas sont tellement réalistes (d’un côté comme de l’autre) que ça me désespère toujours autant pour le genre humain. (Merci de continuer à me faire aimer mon espèce ! 👍)

En bref, une novella bourrée de bonnes idées, à l’écriture très agréable et qui ébauche un futur réaliste à portée de main.


❄️ Cet article participe au Winter Short Stories challenge d’Au pays des cave trolls. ❄️

12 réflexions au sujet de “Le Choix”

    1. Cette idée de lire les UHL est une très mauvaise idée. Je découvre plein d’auteurs et bien évidemment ma wishlist s’allonge XD. Mais oui, je suis d’accord avec toi, un très bon texte 😁.

      J’aime

Répondre à Sabine C. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s