Adulte, BD/Comics/Manga, Lectures, Oneshots, Young Adult

[Roman Graphique] Mamo

de Sas Milledge | ed. BOOM! Studios | #5/5 | Roman Graphique | VO

4è de couv

BOOM! Studios today revealed the five-issue debut comic book series from acclaimed illustrator and rising star cartoonist Sas Milledge (The Lost Carnival: A Dick Grayson Graphic Novel), about a young hedge witch who returns to her hometown after her grandmother’s death, only to find an unlikely new friend and a series of mysterious magical disturbances that need to be solved.


Mon avis

Je sais, je sais… Encore de la VO ! Mais, vu comme une grande majorité des graphiques que je vous propose finissent traduits, je n’ai pas trop trop de doute sur cette mini série d’à peine 5 numéros. Surtout que les histoires de sorcières et de faes ont le vent en poupe.

Maintenant que tout le monde s’est calmé (on baisse son marque-page là-bas au fond), je vais pouvoir vous parler un peu de ce comics en commençant par sa créatrice. Sas Milledge est une dessinatrice australienne très talentueuse qui, après avoir fait ses premières armes chez DC (entre autres), nous propose une très belle histoire d’amitié, de magie et de reconnection avec la nature. Sa vision de la sorcellerie et du Petit Peuple est pleine de bon sens, sans jamais tomber dans le mignon mignon (de toute façon trop de mignon tue le mignon), ce qui n’est pas sans me rappeler l’âpreté toute lucide d’une certaine Mémé Ciredutemps et ça me plait énormément !

Après la mort de sa sorcière de grand-mère, Orla (elle-même sorcière de son état) revient à Haresden, petit village côtier. Détestant cet endroit qu’elle a fuit dès qu’elle a pu, elle ne compte pas rester, mais sa rencontre avec Jo va tout changer. Il y a trop de choses qui ne tournent pas rond ici depuis que sa grand-mère est morte. Entre la colère grandissante des faes et l’inconscience des habitants, la petite ville pourrait bien disparaître tout bonnement de la carte. Accompagnée d’une Jo pleine de bonne volonté, l’irascible Orla va devoir se remonter les manches et peut-être devenir ce qu’elle a toujours vigoureusement nié : la sorcière d’Haresden.

Sas Milledge a vraiment une très belle patte. Surtout au niveau des personnages qui sont, pour moi, la vraie force de cette histoire. Nos deux héroïnes sont très attachantes et bien plus que ce qu’elles semblent être au premier abort. Qui sauve qui ? Qui instruit qui ? En tout cas, l’autrice nous parle non seulement de notre lien avec la nature, mais aussi avec notre nature profonde. De quel bois est-on fait ? Un qui flotte à tous les vents ou un qui s’enracine profondément ?

J’ai beaucoup aimé cette histoire de retour à soi, d’amitié (d’amour aussi) et de partage. J’aurai vraiment aimé que certains aspects et personnages soient plus développés donc j’espère que l’autrice retournera un jour à Haresden 🤞. En attendant, je recommande chaudement cette lecture. De toute façon, il n’y aura jamais assez d’histoires de sorcières 😊.

8 réflexions au sujet de “[Roman Graphique] Mamo”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s