Adulte, BD/Comics/Manga, Lectures, Oneshots

[Roman Graphique] Police Lunaire

de Tom GAULD | ed. 2024 | 96 pages | Roman Graphique

4è de couv

Le policier de la Lune arpente sans relâche la vaste étendue rocailleuse. À bord de sa navette à la pointe de la technologie, il patrouille pour protéger les braves citoyens de la colonie lunaire. Mais les tours à la machine à donuts et les conversations techniques avec son robot-compagnon sont les deux seules occupations qu’un insolent taux de criminalité de 0 % lui impose. Le dernier flic de la lune s’ennuie.

Sa solitude témoigne de l’échec de la plus ancienne colonie humaine dans l’espace. Partie à la conquête d’une nouvelle Terre Promise, la société pleine d’espoirs s’est pris les pieds dans le tapis gris à poils ras de la modernité…

Avec Police Lunaire, Tom Gauld propose un drame à rebours d’un film d’action qui montre que la conquête spatiale mène successivement à la désillusion, à la solitude et aux donuts. Après son truculent recueil Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack et l’excellent Vers la ville, road-movie à la Beckett, Tom Gauld livre un nouveau récit drôle et mélancolique sur l’absurdité de nos civilisations technologiques.


Mon avis

Je vous ai déjà parlé de mon amour de Tom Gauld dans mon mini article sur son recueil En cuisine avec Kafka. Ici, point de strips humoristiques mais une BD, une vraie, avec la même efficace sobriété.

Passée de mode, la Lune se vide de ses colonisateurs, navette après navette. Témoin impuissant et détaché, le dernier flic lunaire continue son train-train de boulot-donut-dodo, comme aider une vieille dame à retrouver son chien ou retourner le robot de Neil Amstrong (totalement buggé) au musée.

Il y a beaucoup de mélancolie et de contemplation dans ces cases qui défilent et se vident tout doucement. Il y a aussi du mordant, c’est Tom Gauld après tout. Il ne pourrait s’empêcher de critiquer notre société même si sa vie en dépendait 😂. Donc oui, on a droit à notre lot de situations absurdes comme ce robot thérapeute dont le câble de batterie n’est pas adapté à la station lunaire, trop obsolète. On sait que ça arriverait vu le système qu’on se trimballe. Il y avait des moments où j’hésitais sérieusement entre rires et larmes.

Police Lunaire est, pour tout cela, une agréable surprise. J’ai beaucoup aimé cette lenteur et cet art du vide qui contrastent avec ses strips, beaucoup plus satiriques, humoristiques et immédiats. Cela m’a fait beaucoup de bien de voir défiler les paysages lunaires dans ce silence propice à l’introspection. Et si son Goliath est du même acabit, je me ferai un plaisir de le lire aussi.

Ces photos viennent du site des éditions 2024.

2 réflexions au sujet de “[Roman Graphique] Police Lunaire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s