Adulte, Jeunesse, Lectures, Projet Ombre, Recueils, Science-Fiction, Young Adult

[ProjetOmbre #22] Nouvelles du Disque-Monde

de Terry Pratchett | ed. L’Atalante | 128 pages | Fantasy | Recueil de nouvelles

4è de couv

« Les nouvelles me coûtent sang et eau. J’envie ceux qui les écrivent avec facilité, du moins ce qui ressemble à de la facilité. Je serais étonné d’en avoir écrit plus de quinze dans ma vie« . Voici le premier livre réunissant l’ensemble des nouvelles de Terry Pratchett qui appartiennent au corpus du Disque-monde. On y retrouve avec jubilation les mages de l’Université de l’Invisible, la Mort, les sommités d’Ankh-Morpork, les sorcières de Lancre, le Guet et même Cohen le Barbare.


Liste des nouvelles :


Mon avis

C’est avec beaucoup de joie et de plaisir que j’ai croqué ces nouvelles comme des petits bonbons acidulés. Chacune met en scène des personnages phares et bien connus du Disque : la Mort, les Sorcières, les Mages de l’Université Invisible, le Guet et Cohen le Barbare. Et c’est toujours un bonheur de les retrouver !

Comme je l’avais dis dans mon mini article sur La Mer et les Petits Poissons, il s’agit d’histoires destinées avant tout aux fans. Il y en a où vous n’allez rien comprendre sans le contexte, parce que, dans ces nouvelles, Pratchett n’explique pas qui sont ses personnages. On est sensé le savoir. Drame de Troll est la seule qui se lirait sans problème, je pense, tout en donnant une bonne idée de l’humour du Monsieur.

Les Platines de la Nuit est la plus étrange du lot. Elle ne se déroule pas sur le Disque, mais dans notre monde. Elle est un hommage à la musique et aux collectionneurs de tout poil, de vinyles en particulier. La Mort est le seul lien. L’histoire est racontée sous la forme d’un témoignage. Un homme raconte la dernière nuit de son meilleur ami Wayne, un geek obsédé par sa collection de disques qui va rencontrer le plus grand de tout les collectionneurs 😁. Ce n’est pas la plus savoureuse du lot, mais les fans de la Mort apprécieront toujours 💀.

Drame de Troll nous conte une aventure de Cohen le Barbare, aventurier légendaire, vieux et fatigué qui aimerait bien en finir. Accompagné de son fidèle destrier parlant, il va à l’assaut du pont du Troll et bien sûr, rien ne va se passer comme prévu.
C’est du pure Pratchett dans les dialogues, la satire et l’humour. Cohen est un vieillard avec tous les problèmes liés à son âge et il est fatigué, tellement fatigué. Le Troll aussi a ses problèmes, une femme, des enfants, des beaux-frères qui ont réussi. C’est drôle, plein de nostalgie et en plus, cette nouvelle a été magnifiquement adaptée en film : https://youtu.be/V7v_TdLviUE . à voir et/ou lire !

Avec Théâtre de la Cruauté, on retrouve le Guet d’Ankh-Morpork (la ville la plus importante et odorante du Disque) qui doit résoudre un meurtre, à l’ancienne, avec des indices et tout ! C’est court, drôle, avec ses bons moments (le passage avec la Mort 👌). Mais, j’avoue être restée hermétique à l’hommage à Punch & Judy, un spectacle de marionnette anglais, un peu comme notre Guignol. C’est drôle parce que ce spectacle est également une part importante du roman Les Rivières de Londres de Ben Aaronovitch et là non plus, je n’avais pas du tout saisi les références, ni l’intérêt du truc. ça doit être culturel.

Pour La Mer et les Petits Poissons, je vous renvoie à mon article. Mais brièvement, il est question des plus fameuses sorcières du Disque, Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg !

La Mort, et ce qui vient Après est le dialogue entre un philosophe quantique au seuil du grand Après et la Mort venu le chercher. Pratchett a toujours eu le chic pour cerner l’individu et toutes ses failles. Cette nouvelle en est un très bon exemple. Et puis, il est question du chat de Schrödinger, donc bon 😺.

Dans Réformorphoses, on retrouve nos mages de l’Université Invisible d’Ankh-Morpork face à un problème qui pourrait retarder leur collation de 16h et ça, ça ne va pas du tout. Le Patricien (dirigeant tyrannique de la ville) leur a collé un inspecteur sur le dos et ce dernier demande de l’efficacité et des résultats… 😂
C’est certainement ma nouvelle préférée du recueil. Les dialogues sont géniaux et montrent toute la mauvaise foi et la brillance de cette bande de vieux schnoks. 👌❤️

Terry Pratchett n’a pas écrit beaucoup de nouvelles et c’est clair que ce n’est pas son format de prédilection. On le sent moins à l’aise même si ça reste très bon. Mais, pour n’importe quel fan des premiers tomes du Disque (je dis ça par rapport à Moite von Lipwig ou de Tiphaine Patraque, grands absents du recueil), ça fera toujours plaisir à lire et complètera à merveille votre collection 😉.

8 réflexions au sujet de “[ProjetOmbre #22] Nouvelles du Disque-Monde”

  1. « les fans de la Mort apprécieront toujours » : mais qui n’aime pas la Mort en même temps ?
    (tiens, cette phrase est un peu bizarre hors-contexte. 🤔)
    Ça fait pas mal de Mort dans ce recueil en tout cas, c’est cool.
    (tiens, celle-là aussi. 🙊)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s