Adulte, Lectures, Projet Ombre, Recueils, Science-Fiction

[ProjetOmbre #15] Aimer ce que l’on voit : un documentaire

de Ted Chiang | ed. Denoël | SF | Nouvelle
tirée du recueil La Tour de Babylone

Je termine, avec Aimer ce que l’on voit, l’excellent premier recueil de Ted Chiang. En faisant un petit bilan, il n’y a vraiment que deux nouvelles qui me sont passées à côté : Comprends et Division par zéro. Sur huit, c’est plutôt pas mal ! 😄

Aimer ce que l’on voit aborde la perception de la beauté dans une société futuriste, pas si éloignée de la nôtre. Sous le format d’une série de témoignages, on va suivre l’élection de l’application obligatoire de la calliagnosie dans une université américaine. Ce terme barbare désigne une intervention (réversible) modifiant notre perception des visages. Les personnes sous calli ne sont plus du tout sensible à la beauté physique des personnes. Je vous laisse imaginer tout ce que cela implique en terme d’image de soi et des autres dans une société obnubilée par l’apparence. Car au final, qu’est-ce que la beauté ? (vous avez 4h)

Tout le long du récit, chaque aspect et conséquence de cette idée absolument géniale sont abordés à travers différentes personnalités : de l’ado mise sous calli dès l’enfance et qui, après avoir décidé d’arrêter, découvre le monde d’un oeil neuf, aux représentants d’entreprises de cosmétiques et publicitaires, en passant bien sûr par des experts en neuro-science, psychologie ou religion. C’est juste passionnant !

La possibilité d’une telle technologie changerai sérieusement la donne et m’a un peu retourné le cerveau 😆. Comme le dit l’auteur dans ses notes, « si jamais la calliagnosie devient disponible, je sais que, pour ma part, je l’essaierai« . Et moi aussi ! 😊

Je profite de cet article pour conclure ma lecture de ce recueil et ma découverte de Ted Chiang. à quelques exceptions près, cette lecture fût fascinante et, par moment, enthousiasmante. J’ai hâte de le retrouver dans Expiration, son seul autre recueil. C’est que le monsieur se fait rare et ce n’est pas pour me déplaire.

6 réflexions au sujet de “[ProjetOmbre #15] Aimer ce que l’on voit : un documentaire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s