Fantasy, Jeunesse, Lectures, Oneshots

Le Balai Magique

de Mary Stewart | ed. Ynnis | Jeunesse | 161 pages | Lu en VO

4è de couv

Coincée tout l’été chez sa Grand-Tante Charlotte, Mary s’ennuie. Alors qu’elle poursuit un chat, seule source de divertissement à la ronde, elle tombe par hasard sur une mystérieuse fleur. L’écrasant maladroitement contre un balai, celui-ci se met soudainement à planer.
Mary décolle alors bien malgré elle vers une énigmatique école de sorcières, l’Académie Endor. Elle s’avère être une élève très douée et devient ainsi, pour la toute première fois, admirée et respectée. Déterminée à protéger son secret, la jeune fille va dès lors vivre la grande aventure de l’apprentissage de la magie !


Mon avis

Le balai magique est l’histoire à l’origine de la superbe animation Mary et la Fleur de la Sorcière du Studio Ponoc (digne héritier de Ghibli). L’autrice, plus connu pour sa romance à suspens et son cycle arthurien, s’essaie ici à de la jeunesse (une de ses rares tentatives).

Ceux sont les vacances et Mary, 10 ans, se retrouve coincée chez sa grande-tante, paumée en plein coeur de la campagne anglaise. Sans aucun autre enfant de son âge avec qui jouer, elle s’ennuie ferme. Mais, c’est sans compter sur sa rencontre avec un petit chat noir qui l’entraîne au fond des bois. Là, pousse une fleur rarissime qui fleurit tous les 7 ans et que l’on dit magique ! Mary s’ennuyait ? Et bien, ce n’est que le début d’une belle et effrayante aventure qui la mènera jusqu’à Endor, la plus grande école de magie d’Angleterre ! Oui, rien que ça 😁.

Si vous n’avez jamais vu l’animation, Le balai magique est un conte pour enfant plein de fraîcheur, d’originalité et de magie. Mary est une petite héroïne courageuse et débrouillarde avec ce côté « les pieds sur terre », très anglais que j’adore. L’école magique d’Endor est certainement le passage le plus intéressant (et ne ressemble en rien à Poudlard, malgré ses zones d’ombres). j’ai beaucoup aimé la façon quasi-scientifique de gérer la magie, les professeurs, le lieux lui-même (cependant, beaucoup moins extravagant que dans l’animation). Et une vrai course poursuite à dos de balai, ça ne se refuse pas !

Pour celles/ceux qui ont vu le dessin animé, sachez que l’adaptation (tout en préservant le squelette de l’histoire) a beaucoup étoffé le matériel de base pour un rendu que je trouve bien meilleur. En comparaison, l’histoire fait très simple. Le Studio Ponoc a ajouté du contexte, un passé pour certains personnages et beaucoup de merveilleux. Toute l’histoire autour de la grande-tante, par exemple, n’existe pas et il y a beaucoup d’autres détails comme ça. Ce qui rend cette lecture, au niveau de l’intrigue pure, assez inutile, je trouve. Par contre, la plume est très agréable et vaut, si on a le temps, son petit détour. Mary Stewart sait indéniablement comment nous transporter dans son récit et nous enchanter 😊.

Donc, bien que je préfère de loin l’adaptation du Studio Ponoc, Le balai magique reste un conte absolument charmant que je conseille surtout si vous n’avez pas vu Mary et la Fleur de la Sorcière. Mais il est, à mon avis, dispensable pour les autres. Ce n’est pas comme un Château de Hurle qui est une entité à lui tout seul et vaut vraiment le détour. Non, à mon avis, il est vraiment à réserver aux amoureux des livres et des contes pour enfants, et bien sûr aux complétionnistes irrationnels 😁.

4 réflexions au sujet de “Le Balai Magique”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s