Adulte, Fantasy, Lectures, Séries, Séries Terminées, Young Adult

Seraphina T.1+2

de Rachel HARTMAN | ed. Random House | Fantasy YA | 1+2/2 | 432 et 453 pages | VO

The kingdom of Goredd is populated by humans and by dragons who fold themselves into a human form. Though they live alongside each other, the peace between them is uneasy.

But when a member of the royal family is murdered, and the crime appears to have been committed by a dragon, the peace and treaty between both worlds is seriously threatened . . .

Into this comes Seraphina, a gifted musician who joins the royal court as the assistant to the court composer. She is soon drawn into the murder investigation and, as she uncovers hints of a sinister plot to destroy the peace in Goredd for good, finds herself caught desperately in the middle of the tension.

For Seraphina hides a secret – the secret behind her musical gift – and if she is found out, her life is in serious danger . . .

J’essaie, autant que possible, de partager des lectures disponibles en français. Ici, ce n’est malheureusement pas le cas et je suis tristesse car je trouve ces romans Young Adult plein de qualités. Donc, pardon à celles/ceux qui ont du mal avec l’anglais. J’espère sincèrement que cette duologie sera un jour traduite en français.

Cela fait 40 ans que le royaume de Goredd a signé un accord de paix avec les dragons et amené une cohabitation des deux espèces pour le moins difficile. Autant dire que le meurtre d’un membre de la famille royale et la venue du chef des dragons pour célébrer l’anniversaire du traité ne vont rien arranger, bien au contraire. C’est dans ce contexte extrêmement tendu que l’on suit Seraphina, musicienne à la cour, qui va se retrouver, bien malgré elle, au coeur d’un complot.

Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas lu beaucoup de livres sur/avec des dragons donc je ne sais pas à quel point ceux imaginés par l’autrice sont originaux. Pour moi, ils le sont. Les dragons de cet univers sont une espèce extrêmement logique, pointilleuse sur les détails et totalement hermétique aux émotions. Imaginez un mélange de Sheldon (The Big Bang Theory) et de Spock (Star Treck). Pour se rapprocher des humains, ils ont trouvé un moyen de prendre la même forme, avec toutes les problématiques que cela engendre, la première et non la moindre pour eux : se mettre à ressentir les émotions. Cela offre au récit une brochette de personnages terriblement détestables et attachants de par leur totale inadéquation.

Outre les dragons, j’ai aussi été très agréablement surprise par les autres personnages. Seraphina est une jeune femme complexe, intelligente, très talentueuse de par sa mère et porteuse d’un lourd secret (sinon ça ne serait pas drôle) qui la pousse à s’isoler des gens et à mentir en permanence. Quand elle n’aide pas son maître à organiser les festivités pour la venue du chef des dragons, elle enseigne la musique à la princesse héritière, Griselda (qui est un véritable amour, lumineuse, débordante d’énergie et de positivité, #teamGriselda !). Sa position à la cour et son intelligence vont attirer l’attention du (trop) perspicace capitaine de la garde qui, avec un meurtre et un possible coup d’état sur les bras, aura besoin de toute l’aide possible et ne va pas la lâcher. Les jours à venir vont donc être particulièrement mouvementés pour Seraphina, surtout si elle veut garder son secret.
Et là, ce n’est qu’un petit aperçu du casting. J’ai adoré les personnages et leurs dynamiques. Les amitiés et les relations familiales ont la part belle. Il y a de la romance, mais en arrière-plan de chez arrière-plan et amené/géré de manière intelligente. Le coup de foudre ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe pour prendre toute la place. Non, ça va faire partie de l’évolution des personnages et soutenir l’intrigue. Et ça, j’approuve 👍(surtout quand la séduction se fait grâce à des dialogues autour de la philosophie et de la résolution d’intrigues).

Sans être Terra Ignota, l’univers mis en place est complexe avec plusieurs notions à intégrer qui ne sont pas spécialement expliquées (du moins dans le 1er tome), mais qui donnent beaucoup de richesse au récit. Rien que la croyance autour des Saints qui a une époque lointaine ont combattu les dragons et créer un ordre de chevaliers spécifiquement entraîner pour les battre. Un ordre banni lors du traité de paix. Ou l’ordre des Censeurs, des dragons veillants au respect du ard auprès de leur congénères. Le ard ou le fait, pour les dragons, de rester pur face aux émotions humaines. Etc, etc… le monde de l’autrice est également remplis d’un vocabulaire très spécifique et de notions bien établis qui donnent une véritable solidité à l’histoire mais qui pourront déstabiliser au début et qui, pour certaines, n’auront de réelles explications qu’au 2è tome.

Dans ce deuxième tome justement qui est la suite directe du 1er, on quitte la capitale de Gorred pour aller explorer le reste du monde. Je ne m’étendrai pas dessus afin de ne pas spoiler, mais j’ai trouvé cette suite à la hauteur du 1er, voir encore plus complexe. Ce tome est extrêmement riche d’informations et plein de nouveaux personnages (voir trop). Mais il répond à toutes les questions, avec un joli twist que je n’avais pas vu venir et une fin qui m’a totalement satisfaite ^-^.

Rachel Hartman nous offre avec cette duologie une histoire à la fois rafraîchissante, complexe et bien mené avec de très beaux personnages. Pour les amoureux de dragons, de musique et de belles amitiés. Je vais maintenant pouvoir me pencher sur Tess of the Road, un oneshot se déroulant dans le même univers, mais des années plus tard et qui est la raison première de mon intérêt pour cette série. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour lire un livre ! 😂

8 réflexions au sujet de “Seraphina T.1+2”

  1. « (…) et qui est la raison première de mon intérêt pour cette série » : je salue ton dévouement et ton sens du sacrifice ! =P
    C’est sorti récemment ou ça date un peu ? (pour voir à quel point il n’y a pas d’espoir de traduction)

    Aimé par 1 personne

    1. 😂 Toujours prête !
      Alors, le 1er tome date de 2012 😅… Univers trop complexe, une héroïne trop intelligente et pas assez de romance… c’est sûre que ça ne doit pas plaire aux éditeurs YA ça 🤣.
      Erf, désolée 🥺.

      J'aime

  2. Tess of the road m’avait tapé dans l’oeil il y a quelques temps mais je n’ai pas encore sauté le pas 🙂
    Je ne savais pas qu’il y avait des livres qui se passaient avant. Ça donne envie en tout cas ^^

    Aimé par 1 personne

    1. On est d’accord, la couv’ de Tess of the road est trop belle 😍. Je suis vraiment curieuse de voir ce que ça va donner, si on retrouve certains perso et si la lecture des deux premiers était nécessaire. 🧐

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s