Fantasy, Jeunesse, Lectures, Oneshots

Breadcrumbs

d’Anne URSU | Walden Pond Press | Fantasy | 336 pages | VO
| Dispo en traduction française : « La Forêt des Coeurs Glacés » aux ed. Le Seuil |

Once upon a time, Hazel and Jack were best friends. But that was before he stopped talking to her and disappeared into a forest with a mysterious woman made of ice. Now it’s up to Hazel to go in after him.
Inspired by Hans Christian Andersen’s « The Snow Queen », Breadcrumbs is a stunningly original fairy tale of modern-day America, a dazzling ode to the power of fantasy, and a heartbreaking meditation on how growing up is as much a choice as it is something that happens to us.


Anne Ursu est une écrivaine jeunesse américaine. Breadcrumbs, son 3è roman, est une ré-écriture moderne du conte d’Anderson La Reine des Neiges. Destinée à du 10-13 ans, cette histoire a la goût sucré/amer des contes de fées et est parfaite pour un samedi après-midi enneigé. La plume de l’autrice est très agréable et plein de poésie comme savent le faire les anglophones, surtout dans les livres jeunesse. Je pense très fort à The Girl Who Circumnavigated Fairyland in a Ship of Her Own Making de Catherynne M. Valente (ça, c’est du titre ! 😂). Sans être aussi loufoque, Breadcrumbs a cette magie qui m’a fait souvent sourire bêtement.

Hazel, notre petite héroïne d’à peine 11 ans, est une jeune fille à l’imagination plus que débordante. Pour plusieurs raisons, elle a beaucoup de mal à trouver sa place dans son école et avec les gens de manière générale. Le seul avec qui elle peut vraiment être elle-même est son meilleur ami Jack avec lequel elle partage des histoires de sorciers et de magie. Alors quand il disparait mystérieusement, elle n’hésite pas un instant à aller le chercher. Ce récit est un passage à l’âge adulte pour nos protagonistes. Une histoire assez classique en somme mais bien racontée, plein de magie, d’aventures et de personnages attachants.

Bien que j’ai pris du plaisir à le lire, ce conte ne m’a pas autant emporté et enthousiasmé qu’un Château de Hurle, par exemple. De plus, il est vraiment destiné à sa tranche d’âge cible (là où j’ai trouvé Le Château de Hurle est un peu plus universel). D’ailleurs, j’ai très vite laissé la place à mon enfant intérieur pour le lire et dès que je fronçais un peu les sourcils face à quelques absurdités, elle me coupait d’un « Chuuuut ! C’est moi qui lis ! » et c’est, finalement, mieux ainsi. 😄

Lettre U du challenge ABC – check!

4 réflexions au sujet de “Breadcrumbs”

  1. Libéréééééée, délivrééééééée !
    🙊
    C’est pratique (et beau) de pouvoir switcher de type de lectrice et de conserver du plaisir. T’as d’autres personnalités en stock ? ^^

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai faillit lâcher la chansonnette aussi. Me suis retenue de justesse ! 🤣
      Sinon, OUI! Nous sommes Légion ! Mais j’ai beaucoup plus de mal à appeler l’adolescente rêvant à son Werewolf Charmant ou l’amoureuse de Hard SF que ma petite fille intérieure 😅. ça marche pas à tous les coups bizarrement 👀.

      J'aime

Répondre à magval Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s