ActuSF, Adulte, Lectures, Science-Fiction, Young Adult

Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps

de Laurent QUEYSSI | ed. ActuSF | Recueil | Science-Fiction | 248 pages

À Hollywood, un scénariste de série télévisée affronte un de ses collègues en duel. L’enjeu : la suite de leur l’histoire. L’arme choisie : une borne d’arcade de Pac-man. Dans la banlieue infinie d’Alex et Marc, tout le monde est affilié à une marque et le gigantesque centre commercial représente la source de toute vie. Seule solution pour des ados privés du futur promis, trouver une drogue synthétisant le sense of wonder. Sugarmaim, le groupe mythique des années 1990, se reforme sur fond de conspiration extraterrestre. Quel rapport entre le rock’n’roll et les civilisations galactiques qui nous observent ?

Il fallait le vouloir un titre pareil 😄. Tout comme le Pac-Man sur la couverture, il m’a intrigué et amusé. Je ne savais vraiment pas dans quoi j’embarquais. Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps est un recueil de 8 nouvelles SF, balayant un large éventail de thématiques : univers parallèles, vie virtuelle, invasion extraterrestre, vaisseau arche, etc.

Comme beaucoup de recueil de nouvelles, il souffre malheureusement d’une qualité inégale. Dans ce cas précis, je pense que c’est essentiellement dû aux multiples références et clins d’oeil SF. Tout le monde n’a pas vu Lost ou Fantomas, tout le monde n’est pas familier de Philippe K. Dick, etc… Déjà que ce n’est pas évident pour un recueil lambda, là, selon sa culture geek & SF, on risque de passer totalement à côté de plusieurs histoires.

Même si l’écriture est efficace et que l’auteur y a mis tout son amour et sa connaissance du genre, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce recueil. Je sentais bien que je passais à côté de certaines références, et c’est sans parler des nouvelles qui ne m’ont pas plu tout simplement. Il m’est très vite apparu que je n’étais pas le lectorat cible. Si vous êtes fan de SF, un vrai de vrai, je suis sûre que vous saurez apprécié cet hommage fait au genre. Sinon attendez-vous à une chouette ballade mais sans avoir toutes les options de débloquées.


Liste des nouvelles de ce recueil :

  • Sense of Wonder 2.0
  • Fuck City
  • Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps
  • La Scène coupée (Fantômas, 1963)
  • 707 Hacienda Way
  • Rebecca est revenue
  • Planet of Sound
  • Nuit noire, sol froid


Lettre Q du challenge ABC – check!

2 réflexions au sujet de “Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps”

  1. C’est frustrant ce genre de textes, en tout cas je fais partie des gens qui peuvent en ressortir frustré. Est-ce qu’au moins la nouvelle éponyme est à la hauteur de son titre ? ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s