Adulte, Lectures, Séries, Séries Terminées, Science-Fiction, Young Adult

Binti – The Complete Trilogy

de Nnedi OKORAFOR | ed. DAW Books | Intégrale | Science-Fiction | 368 pages | VO
| Dispo en traduction française : « Binti » aux ed. ActuSF |

In her Hugo- and Nebula-winning novella, Nnedi Okorafor introduced us to Binti, a young Himba girl with the chance of a lifetime: to attend the prestigious Oomza University. Despite her family’s concerns, Binti’s talent for mathematics and her aptitude with astrolabes make her a prime candidate to undertake this interstellar journey. 

But everything changes when the jellyfish-like Medusae attack Binti’s spaceship, leaving her the only survivor. Now, Binti must fend for herself, alone on a ship full of the beings who murdered her crew, with five days until she reaches her destination.

There is more to the history of the Medusae–and their war with the Khoush–than first meets the eye. If Binti is to survive this voyage and save the inhabitants of the unsuspecting planet that houses Oomza Uni, it will take all of her knowledge and talents to broker the peace.

Collected now for the first time in omnibus form, follow Binti’s story in this groundbreaking sci-fi trilogy.

Vous l’aurez remarquez si vous trainez sur les blog littéraires SFFF (bravo à vous), Binti vient de sortir en VF chez ActuSF dans sa collection NAOS, avec une couverture à tomber. Et comme vous pouvez le constater grand observateur que vous êtes, je vais parler de la VO. Ce n’est pas par snobisme car c’était bien la version française que je comptais lire, jusqu’à cet article très explicatif (et je dirai même éclairant!) de Baroona. On nous y explique en gros qu’il n’y a dans la VF que les trois premières histoires. Étant un chouia bornée et pragmatique, j’ai préféré avoir l’intégrale. Voilà le pourquoi du choix de la VO, vous savez tout, on peut commencer.

Ce que vous allez trouver dans cette intégrale :

  • Binti
  • Binti : Sacred Fire
  • Binti : Home
  • Binti : The Night Masquerade

Cela faisait un moment que je voulais découvrir cette autrice qui mélange la culture africaine au genre SF. Ce n’est pas quelque chose que j’ai souvent lu/vu et ça me faisait très envie. Autant vous le dire d’emblée, je suis totalement emballée ! Je compte bien lire tout ce qu’elle a écrit et va écrire. C’est enthousiasmant à ce point-là.

Illustration de David Palumbo

L’histoire de base, en elle-même, est très classique : le voyage initiatique d’une jeune fille pas comme les autres dans l’inconnu, qui va faire face à l’autre, essayer de se trouver entre destinée et racines, qui va se construire et trouver sa place. Mais c’est un classique très bien raconté, avec des éléments de space opera, des mathématiques mystiques, des vaisseaux spatiaux vivants ressemblants à des crevettes géantes, une université où toutes les races de l’univers apprennent ensemble, un délicieux mélange de modernité et de traditions ancestrales, des personnages très bien construits et attachants. C’est un YA de qualité (car oui, s’en est un ; vu certains passages traumatisants, je peux comprendre pourquoi l’autrice le range chez les adultes mais selon moi, c’est bien du YA) que je n’aurai aucun problème à recommander, déjà rien que pour son ouverture d’esprit, son féminisme bien dosé et c’est loin d’être ses seules qualités.

Gaiman a raison, Binti est un personnage très attachant qui ne va cesser de grandir tout le long du récit. Balloter entre ses aspirations à plus grand, plus loin et son amour de sa famille et de sa culture, elle va essayer de trouver le juste milieux tout en essayant d’amener la paix entre deux peuples en guerre, de comprendre le fonctionnement d’un artefact alien, de fusionner avec d’autres races, de se remettre d’un grand traumatisme et, éventuellement, de finir son cursus universitaire. On ne s’ennuie jamais !

Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est cet animisme qui imprègne presque tout. Je ne saurai pas l’expliquer mais ça m’a fait du bien à l’âme comme une couche d’otjize sur la peau ^^.

Lisez les aventures de Binti, partez avec elle dans les étoiles et enfoncez profondément vos racines dans la terre rouge et riche de l’Afrique :).

Illustration de David Palumbo

Lettre O du challenge ABC – check!


ONS EN PARLENT MIEUX QUE MOI

5 réflexions au sujet de “Binti – The Complete Trilogy”

    1. Merci de me rappeler de mentionner les sources ! C’est David Palumbo, l’illustrateur des 1ères couvertures américaines. Elles sont magnifiques, mes préférées ^^.

      J'aime

  1. Ah oui, c’est vraiment le gros coup de cœur. Je vais bien devoir finir par le(s) lire alors. Mais ça attendra surement que la dernière novella soit sortie en français. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’avoue, je suis en mode totale fangirl :D. J’étais tombée sur des critiques assez négatives de la 1ère novella et j’avais eu un peu peur du coup. Mais en fait, Binti prend de plus en plus de profondeur à chaque tome et ça fait toute la différence je pense. 🙂 En tout cas, bien hâte d’avoir ton avis sur l’oeuvre complète ;).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s